Selon le vœu de sa famille, Malak Jân fut inhumée à Baillou, village du Perche vendômois. Quelques années plus tard, à l’initiative de sa famille et de ses amis, un mausolée fut également érigé en sa mémoire.

Le mémorial de Malak Jân est un lieu de recueillement qui nous rappelle qu’à travers le monde, il existe des hommes et des femmes qui se consacrent entièrement et de manière désintéressée au service des autres. 

 

Bien qu’elle présentât quelques difficultés techniques et architecturales, la construction du mausolée fut réalisée entièrement sous la direction de l’Association du Mémorial de Sainte Janie (AMSJ), une association créée dans le but de préserver la pensée de tolérance et de bienfaisance de Malak Jân. L’architecture du mémorial rend hommage à son inspiratrice en s’appuyant sur des figures géométriques pures et universelles : le cube et la pyramide. La base du cube est un carré de près de 14 mètres de côté aux coins duquel s’élèvent des piliers d’angles. Posés sur leurs sommets, quatre linteaux constituent les arêtes supérieures du cube. Une pyramide à quatre pentes forme la toiture.

Pour donner corps à ces figures, l’édifice est conçu comme un puzzle de cent vingt éléments, chacun pesant d’une à dix tonnes et mesurant jusqu’à onze mètres. Une pierre reconstituée, de ton clair, en est le matériau. Deux colonnes en inox s’intercalent entre chaque pilier. Elles servent de structure de soutien et modèrent le contraste entre l’aspect extérieur, massif et archaïque, du mémorial, et sa structure intérieure légère et contemporaine. Une armature en forme d’échelle, habillée de bois de frêne teinté et faite d’acier inoxydable soutient une enveloppe de verre. Ainsi, à travers une transparence maximale, la communion avec la nature environnante est favorisée. Au-dessus, le plafond, comme suspendu au sommet de la pyramide, déroule dans un mouvement sphérique ses quatre grandes voiles. Pour le construire, des lattes en bois de frêne ont été assemblées selon des techniques issues de la charpente marine.

Le monument affirme son harmonie grâce à un design rythmé par des joints creux dont la ligne est parfois interrompue par des éléments dorés. Une hampe culminant à dix-huit mètres prolonge vers la voûte céleste l’élan de la toiture pyramidale. Ce n’est pas un hasard si le regard est ainsi convié à s’élever et à traverser ce lieu de part en part car c’est à une autre perspective sur la vie qu’invite ce mémorial.


Informations pratiques

Ouvert les dimanches, de 15h30 à 17h00. Entrée gratuite.  Pour les visites de groupe, veuillez utiliser notre formulaire de contact.

Le Bourg
41170 Baillou
France

Principaux sites touristiques de la région